Toi, que j'ai cherchée de part le monde,Oh... toi, si notre amour venait au mondePar un de ces jours, où tout s'éclaire en moiUn de ces jours... de bout du mondeToi, par delà l'orage qui grondeOh... toi fais que demain cesse ma rondeJ'ai cru tant de fois, et pris tant de cheminsQui ne menaient à rien d'autre qu'au regret de toiTrop de temps s'est enfui déjàAu gré d'autres amoursTrop de temps c'est enfui déjàEn attendant le jourLe jour où s'effaceraient ces pas perdusLe jour où tous mes regretsNe compteraient plusToi que j'ai cherchée de par le mondeOh... toi si je devais quitter le mondeAprès seulement quelques heures de toiJe partirai en criant que le monde c'est toiQue c'est ... toi. Toi, que j'ai cherchée de part le monde,Oh... toi, si notre amour venait au mondePar un de ces jours, où tout s'éclaire en moiUn de ces jours... de bout du mondeToi, par delà l'orage qui grondeOh... toi fais que demain cesse ma rondeJ'ai cru tant de fois, et pris tant de cheminsQui ne menaient à rien d'autre qu'au regret de toiTrop de temps s'est enfui déjàAu gré d'autres amoursTrop de temps c'est enfui déjàEn attendant le jourLe jour où s'effaceraient ces pas perdusLe jour où tous mes regretsNe compteraient plusToi que j'ai cherchée de par le mondeOh... toi si je devais quitter le mondeAprès seulement quelques heures de toiJe partirai en criant que le monde c'est toiQue c'est ... toi.
publicidade